« La force d’un rêve ». Le slogan de campagne choisi par le comité de candidature de Paris à l’organisation des jeux Olympiques 2024 a été dévoilé mercredi 17 février lors d’une cérémonie à la Philharmonie. Les porteurs du projet olympique parisien ont par ailleurs détaillé un projet centré sur l’utilisation de sites et équipements existants, en présence de nombreuses personnalités du sport français et du premier ministre, Manuel Valls.

Ce projet consacre une vision centrée sur la jeunesse, la maîtrise des coûts et l’héritage, dont on en connaissait déjà les grandes lignes, notamment en termes d’équipements : stades et arénas existants, comme le Stade de France(cérémonies et athlétisme), Jean-Bouin (rugby), le Parc des Princes (football) ou Bercy (basket, judo, lutte), y sont associés à d’emblématiques lieux de la capitale comme les Invalides (tir à l’arc), le Grand Palais (escrime, taekwondo) ou le Champ-de-Mars (beach-volley). Le tir sportif, le volley et le badminton sont quant à eux prévus dans un équipement temporaire au Bourget.

Cette date a également été l’occasion de lancer le site internet : Paris20204.org

Le CROSIF y était présent à cette cérémonie et representé par Evelyne Ciriegi, Anne De Bournonville, Annie Leroy et Bernard Bruche.