#SoutiensTonClub

La pandémie de la Covid-19 ne fait pas que des ravages sanitaires mais aussi économiques au regard de la chute d’activité qu’elle impose, bien malgré eux, aux acteurs du secteur sportif. C’est pourquoi ces derniers ont initié l’opération #SoutiensTonClub sous la forme d’une plateforme de dons au profit des clubs. Ceux d’Île-de-France sont donc invités à faire acte de candidature.

Le ministère des Sports, la Fondation du Sport Français, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), l’Agence nationale du Sport (AnS) ou encore les associations représentant les collectivités locales : l’hétérogénéité du panel de parrainage et l’importance des instances qui le composent traduisent l’ampleur et la nécessité de la démarche. En l’occurrence, aider les clubs à ne pas sombrer financièrement en incitant les français et les acteurs économiques à participer à l’opération « Soutiens Ton Club ».

Au bénéfice des associations sportives fédérées

Le modus operandi consiste à créer un fonds de solidarité national sur la plateforme www.soutienstonclub.fr au bénéfice des associations sportives fédérées et à l’approvisionner en lançant un appel aux dons fléchés auprès de leurs adhérents et autres soutiens, entreprises ou particuliers. « Afin de renforcer la solidarité, explique le ministère des Sports, un prélèvement de 10 % sur les dons effectués sera redistribué aux clubs les plus en difficulté, sur la base de critères objectifs. » En clair, si les versements (d’un montant minimum de 50 euros) seront effectués à l’intention de la structure de son choix, 10 % seront reversés dans un pot commun qui sera réparti entre les plus démunis.

Quelles sont les entités visées ? « L’ensemble des clubs sportifs constitués sous la forme d’association affiliée à une Fédération agréée sont éligibles à cette opération, de même que les centres de formation agréés des clubs professionnels, quelle que soit leur structure de rattachement », précise le ministère. À noter que 5 % des dons seront prélevés pour assurer les frais de fonctionnement de la plateforme, commissions bancaires incluses.

Des déductions fiscales prévues

C’est donc à chaque club de s’inscrire sur ladite plateforme et de remplir sa fiche. Pour cela, il doit compléter diverses mentions : nom, numéro Siret/Siren, catégorie, disciplines, nombre de licenciés, nombre de salariés ou d’équivalents temps plein sans omettre de faire figurer le logo ou une photo. Par ailleurs, la personne qui crée une cagnotte doit y être habilitée et donc être un membre du Bureau Exécutif ou un mandataire. Enfin, les centres de formation agréés des clubs professionnels sont tenus de spécifier le projet qu’ils souhaitent voir éligible à ce mécénat.

À noter que les donateurs, personnes physiques comme morales, pourront se voir appliquer les déductions fiscales prévues par la loi et ce, dans un cadre totalement sécurisé. Ainsi, 60 % du montant pourra être défalqué de l’impôt sur les entreprises sachant que si le don est supérieur à 3 000 euros, la société devra préalablement établir une convention de mécénat avec la Fondation du Sport Français. Toute firme donatrice sera en outre autorisée à communiquer sur le sujet en utilisant la mention : « Je soutiens la Fondation du Sport Français au bénéfice du club X, grâce à la plateforme #SoutiensTonClub ». Quant aux particuliers, 66 % du montant versé pourra être retranché de l’impôt sur les revenus et 75 % de l’impôt sur la fortune immobilière.

Alexandre Terrini

#SoutiensTonClub