Espace Membres

Espace Ligues

Comité Régional Olympique et Sportif d'île de France

Fight for Dignity : Le sport en soutien aux femmes victimes de violence

Source Sponsorise.me et Aufeminin

Triple championne du monde de karaté, diplômée de l’ESSEC mais plus que tout militante de l’Education par le sportLaurence Fischer est une femme de terrain consciente des bienfaits du sport pour donner confiance, dignité, force et espoir aux femmes les plus vulnérables. C’est pour cela que depuis 1998 elle va à leur rencontre dans le monde entier :

  • Kaboul, Afghanistan en août 2005 (vidéo),
  • Burundi pour le Marathon de la Paix en 2008,
  • Haïti 5 mois après le séisme de 2010.

C’est aux victimes de viol de guerre de la République Démocratique du Congo que Laurence Fischer a désormais décidé d’apporter son expérience, par l’apprentissage et la pratique du karaté, pour aider ces jeunes femmes traumatisées à se reconstruire et à reprendre confiance en elles. Arte lui a consacré un reportage disponible en vidéo.

« Le corps est réparé chirurgicalement, on propose de la musicologie, un soutien psychologique, une alphabétisation. Mais rien pour le corps alors que c’est le corps qui a été traumatisé. » C’est pour cela que Laurence Fischera fondé en mars 2017 l’association Fight for Dignity, qui associe expertise sur le terrain et recherche, afin de pérenniser son programme de reconstruction par le sport.

A travers des katas et des exercices qui prennent toujours en compte ce qu’ont subi ses élèves, elle leur apprend à se réapproprier leur corps. Cela va plus loin que le simple self-défense, dans le coup de poing et dans le cri qui l’accompagne, « il y a quelque chose qui ressort, et pour ces filles, c’est souvent ce qu’elles n’arrivent pas à exprimer autrement, c’est-à-dire de la colère, de la honte » raconte la championne tout en mimant le geste.

Laurence Fischer souhaite, à travers l’association Fight for Dignity, pérenniser l’action en République Démocratique du Congo afin de la modéliser et la dupliquer, notamment à travers d’autres sports et dans d’autres pays, en commençant par la France. Un protocole recherche-action démontrant les bienfaits psychiques et physiques du sport sur ces femmes pourra alors être mis en place, les données collectées permettront de mieux connaitre le processus de rétablissement suite à un traumatisme et d’adapter la pédagogie.

« Je sais que le sport peut être un formidable vecteur de résilience pour les filles et femmes rescapées de violences physiques et sexuelles, en les aidant à retrouver estime de soi et confiance en la vie. »

Pour plus d’information et soutenir activement les actions de Fight for Dignity, retrouvez la campagne de financement participatif ici.

2017-10-27T12:52:33+00:00
36369f4995d1acea5c9f4c46be3d6a11PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP