Source : Comité d’Organisation Paris 2018 et Ministère des sports

A 300 jours de l’ouverture de la 10ème édition des Gay Games,  une conférence de presse a été tenue ce lundi 2 octobre 2017, au stade Charléty à Paris (75). En effet, du 4 au 12 aout 2018 se tiendront les Gay Games Paris 2018.

De nombreuses personnalités étaient présentes : Laura Flessel ministre des sports, Marlène Schiappa Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Patrick Karam vice-président du conseil régional, Anne Hidalgo maire de Paris, Lillian Thuram président de la fondation éducation contre le racisme et bien d’autres. Ils ont assisté dans un premier temps à la présentation de l’événement, puis dans un deuxième temps à une prise de paroles des invités avant de répondre aux questions des journalistes. Evelyne Ciriegi, présidente et Ryadh Sallem, vice-président en charge de la Diversité et ambassadeur Paris 2018 ont assisté à cette conférence de presse en tant que représentants du CROSIF.

Présentation des Gay Games

Créés en 1982 et organisés tous les 4 ans, les Gay Games sont le plus grand événement sportif et culturel ouvert à toutes les personnes de plus de 18 ans, sans distinction d’identité de genre ou d’orientation sexuelle, d’origine ethnique ou de situation de handicap, mais aussi sans aucune sélection. Les prochains Gay Games fédèreront jusqu’à 15 000 participants de 70 pays et 300 000 spectateurs autour de trois principes : la participation, l’inclusion et le dépassement de soi, et autour de 36 sports, 14 événements culturels, un cycle de conférences et des festivités.

Une devise pour ces jeux : « All Equal » (« Toutes et tous égaux ») !

Les Gay Games ont été imaginés par le Docteur Tom Waddell comme un moyen au service de changements légaux, culturels, sociaux et politiques pour les personnes LGBT partout dans le monde. Ils sont un moment d’affirmation de soi, de fierté. Ils ont pour vocation de casser les codes, déconstruire une vision souvent viriliste du sport et refuser l’opposition entre être athlète ou être lesbienne, trans, bi-e-s ou gay. Pour Tom Waddell, « les Gay Games ne sont pas communautaristes, ils ne sont pas exclusifs, ils ne sont pas orientés vers la victoire, ils doivent par contre rassembler une communauté plurielle autour d’un même effort, élever les consciences, renforcer l’estime de soi, permettre une synergie culturelle et intellectuelle ».

Les Gay Games s’appuient sur le sport pour construire de l’inclusion, pour lutter contre les discriminations, pour promouvoir la diversité et le vivre ensemble. L’ensemble des événements culturels, sportifs, festifs, seront accessibles à tou-te-s, sans barrières liées au handicap, à l’âge ou au genre.

3 jours de conférences

Organisées par Paris 2018, en partenariat avec Sport & Citoyenneté :

  • 1er août 2018 : Le sport, outil de lutte contre les discriminations
  • 2 août 2018 : Le sport, source de bien-être et de santé
  • 3 août 2018 : Le sport, levier d’accessibilité et d’égalité

Informations pratiques
Lieu : Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, Rue Lobau, 75004 Paris
S’inscrire sur le site paris2018.com dans la limite de 150 places par conférence.

Une cérémonie d’ouverture marquera officiellement le début des Gay Games, au Stade Jean Bouin le 4 août 2018, suivie d’une soirée d’ouverture au Grand Palais, aménagé en club éphémère pour accueillir  5600 personnes.

Des dizaines de compétitions sportives

Une des spécificités des Gay Games est que les compétitions sportives sont non discriminantes et donc ouvertes à toutes et tous, et ce sans sélection. Les Jeux sont donc adaptés en fonction des compétiteurs-trices pour que chacun-e puisse y trouver sa place et ait l’occasion de se dépasser dans plus de 36 sports proposés pour cette édition.

La liste complète : https://www.paris2018.com/fr/sports-list/

Paris 2018, la solidarité en action via près de 500 bourses

Avec la Fondation Inclusion Paris 2018, sous l’égide de la Fondation Agir Contre l’Exclusion et en liaison avec la Fédération des Gay Games, Paris 2018 souhaite encourager la participation des personnes pour qui l’inscription et la participation sont difficiles financièrement. Plus de 300 personnes ont ainsi été aidées lors des éditions précédentes. L’objectif pour cette édition est de collecter plus de 200 000 € auprès de mécènes privé-e-s pour attribuer 500 bourses.

Quels types de bourses offertes ?
Selon les situations personnelles, le programme de bourse prend en charge tout ou partie des éléments suivants :
– L’inscription de base (cérémonies, pass transport, médaille de participation…)
– L’inscription à l’événement sport ou culture
– L’hébergement (privé, hôtel partagé)
– Le voyage aller-retour ou simple (avion, train, bus)

Comment aider ce programme ?
Lors de leur inscription, les participant-e-s peuvent faire preuve de solidarité et faire un don complémentaire pour permettre la participation de personnes du monde entier. Il est également possible de faire des dons à Paris 2018 ou la Fondation Inclusion Paris 2018, déductibles des impôts pour les résidents français.