Comité Régional Olympique et Sportif d'île de France

Sport en mixte, c’est l’avenir

Source Alexandre Terrini

La 7e édition de ce rendez-vous annuel s’est tenue, du 24 au 26 avril, sur l’île de loisirs du Port aux Cerises, à Vigneux-sur-Seine, dans l’Essonne. Au total, près de trois-cents adolescents plus particulièrement issus des Quartiers Prioritaires de la politique de la Ville (QPV) ont pu découvrir et pratiquer gratuitement les onze disciplines au programme.

L’intégration par le sport : tel est le leitmotiv de Sport en mixte, opération au succès et à la renommée grandissants dont l’ambition est de donner l’opportunité à des jeunes qui n’ont pas forcément l’occasion de s’adonner aux activités physiques et d’en découvrir les bienfaits, tant en ce qui concerne le goût de l’effort que le rapport à l’Autre. Cette année, ils ont pu s’initier, dans le cadre d’ateliers successifs, aux onze sports au programme. En l’occurrence, le badminton, la course d’orientation, l’escalade, le hand-ball, le judo, le taekwondo, le hockey-sur-gazon, le volley-ball, le rugby, le kinball et le sport santé. Les jeunes ont même eu la chance d’être initiés par deux Ambassadeurs du sport de la Région : Guillaume Chaine, champion de France 2015 de Judo et Jonathan Laugel, 3e mondial en 2016 et 7e au JO en Rubgy à 7.

Et ce, dans un cadre qui s’y prête plus que jamais : celui de l’Île-de-Loisirs du Port aux Cerises. Son Directeur, Abdel Ammari, se réjouit d’en avoir été l’hôte : « Les valeurs du CROS Île-de-France, de l’olympisme et du sport sont celles que nous véhiculons sur l’Île-de-Loisirs. Ce partenariat a été noué tout naturellement depuis maintenant plusieurs années et répond pleinement à nos attentes, sachant que nous avons également l’habitude de travailler avec le Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS) de l’Essonne ainsi qu’avec un certain nombre de clubs locaux. Ce n’est pas tant une question de visibilité que de montrer que l’île est un lieu d’activité, de sport et de détente ouvert à toutes et à tous. C’est aussi un lieu de respect de l’Autre et de l’environnement car nous vivons tous ensemble sur ce site. Le fait de recevoir le CROS Île-de-France permet de promouvoir le travail sur soi, l’éducation à la santé et le bien vivre ensemble au travers des valeurs sportives. »

« On est sur des notions d’accessibilité et de sport pour tous »

Directrice du centre de l’UCPA sur l’Île, Elisabeth Sarno est sur la même longueur d’ondes : « Sport en mixte apporte une animation spécifique qui permet de toucher un public plus large. C’est un moyen de démontrer les bienfaits de l’activité sportive. On est sur des notions d’accessibilité et de sport pour tous qui correspondent à la philosophie de l’UCPA. Nous sommes donc ravis de pouvoir accueillir Sport en mixte sur le site. Nous mettons à disposition une salle et, quand on nous en fait la demande, des moniteurs pour compléter les équipes d’encadrement du CROS Île-de-France. »

Dans ces conditions, les collectivités locales ne peuvent que cautionner ce type d’initiative, à l’image de Draveil, l’une des municipalités cogestionnaires de l’Île. Son Maire adjoint en charge des Sports, Patrick Barranco, s’en explique : « Sport en mixte est une belle initiative car les jeunes découvrent des disciplines qu’ils n’ont pas l’habitude de pratiquer. Le développement du sport, en particulier du sport de masse, est forcément intéressant pour les communes. C’est important en termes de citoyenneté et de vivre ensemble. Cette mixité sociale ne peut que renforcer les liens. »

Pour réunir autant de participants, le CROS Île-de-France informe des structures de jeunesse de l’ensemble de la région. Les Comités départementaux olympiques et sportifs (CDOS) sont évidemment de la partie. Aux yeux de Michel Rousseau, vice-Président du CDOS de l’Essonne, « ce genre de manifestation est essentiel car elle touche une population qui, malheureusement, n’a pas forcément l’opportunité de faire du sport. Pour ces adolescents, c’est donc une découverte ». Le tout dans des conditions idoines : « Ils ont la chance d’avoir avec eux des entraîneurs et des éducateurs compétents envoyés par les ligues. C’est donc une belle action bénéfique sur tous les plans qui pourrait se traduire aussi par des prises de licences dans les clubs. Le but est en effet que ces jeunes s’impliquent dans le sport et le mouvement associatif. Tout cela explique que les CDOS et les comités sportifs départementaux s’impliquent beaucoup dans ce type d’événement. »

« Une grande cohésion entre les jeunes »

Mais pas seulement. Cette année, le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) avait en effet effectué le déplacement, la commission Sports et Loisirs du CESER étant présidée par Évelyne Ciriegi, Présidente du CROS Île-de-France. En point de mire, la rédaction future d’un rapport pour présenter l’évènement et les enjeux sociétaux du sport aux membres de la commission et faire voter, par le CESER, un avis recommandant à la région Île-de-France de s’impliquer davantage dans le sport. « Nous voulons défendre la pratique sportive au quotidien dans l’optique des JO de 2024 à Paris mais pas seulement, affirme Nadine Ursulet, chargée de mission au sein de la commission. Par exemple, en utilisant mieux les installations sportives des lycées en dehors des horaires de classe et en les ouvrant aux associations sportives. »

Toujours est-il que ces trois journées se sont déroulées dans une ambiance festive et de partage conforme à leur raison d’être. « Il y a eu une grande cohésion entre les jeunes, ils se sont bien entendus, se félicite Yanik Chevalier, responsable de Sport en mixte et Secrétaire Générale Adjointe du CROS Île-de-France. Ils ont pu sortir de chez eux et s’aérer, ce qui est indispensable. Il n’y a qu’à entendre les éducateurs. Seul bémol, le fait que certaines associations n’aient pas toujours respecté la parité et aient envoyés notoirement plus de garçons que de filles. »

Le mot de la fin à Coline Langot, douze ans et fidèle assidue de Sport en mixte : « A Villebon-sur-Yvette, où j’habite, hormis de la danse, je ne fais pas énormément de sport mais surtout des activités manuelles. Si bien que dès qu’il y a Sport en mixte, je viens parce que l’ambiance est sympa. On fait du sport en plein air et ça fait du bien, tout comme le fait de toucher un peu à tout. Cela donne envie d’en refaire car les animateurs nous expliquent bien les choses. »

Nous tenons à remercier nos fidèles bénévoles et tous nos partenaires sans cette action ne serait pas possible : le Conseil Régional d’Île-de-France, la DRJSCS, le CNDS, le Crédit Mutuel, Pacific, Eurocom, Netmakers, Aktais, Jeff de Bruges, Cafés Richard, Intermarché et les Carte Jeunes Européennes ; ainsi que les personnes présentes lors de la réception de l’événement : Yanik Chevalier – Secrétaire Générale Adjointe du CROS Île-de-France, Gérard De Peretti – Trésorier Général Adjoint CROS Île-de-France, Bernard Champion – Membre des Joinvillais, Michel Rousseau – Vice-Président CDOS 91, Patrick Barranco – Maire Adjoint de Draveil, Nadine Ursulet – Chargée de mission CESER, Francis Bahu – IPR Académie Créteil, Yves Bardreau – Directeur des sports de Draveil, Abdel Ammari – Directeur du Port aux Cerises, Elisabeth Sarno – Directrice UCPA Port aux Cerises, Florent Barsac – Journaliste, Alexandre Terrini – Journaliste.

2018-05-04T16:19:45+00:00

Espace Membres

Espace Ligues

ut ipsum ut at Nullam commodo lectus Aliquam libero mi,