Comité Régional Olympique et Sportif Île de France

Hommage au Colonel Taurand

Source Ville de Gagny (93)

Vendredi 27 juillet, en l’église de Saint-Germain à Gagny, ont eu lieu les obsèques avec les honneurs militaires de Robert Taurand, décédé le 19 juillet dernier, à l’âge de 99 ans. Il était marié et père de 3 enfants.

Né pupille de la Nation, le 9 mars 1919, à Montbéliard (Doubs), Robert Taurand s’engage volontairement dans l’armée à 18 ans et brille par son courage et son dévouement à la France dans 3 guerres : la Seconde guerre mondiale, l’Indochine et l’Algérie. Après sa carrière militaire il s’investit dans le sport cycliste, les courses pédestres sur route et la défense de l’éthique sportive. Il fût notamment président de l’USMG Atlhétisme. Son engagement dans la vie locale à Gagny — et de façon plus générale dans le département de la Seine-Saint-Denis — est bien connu.

Carrière militaire

Après un début de carrière au Quatre-vingt-quinzième régiment d’infanterie de Bourges en 1937 Robert Taurand est sergent-chef en 1940. En pleine guerre mondiale, il est fait prisonnier et envoyé au Stalag XII-D d’où il s’évade et rejoint l’armée d’armistice en zone libre. Démobilisé en 1942, il s’engage dans la Garde républicaine de la résistance parisienne et participe à la libération de Paris. Engagé dans la poche de Colmar en 1945, il participe ensuite à la campagne d’Allemagne.

En Cochinchine de 1948 à 1951 puis de 1953 à 1955 au Tonkin, il est ensuite au combat en Algérie en débarquant à Tunis le 28 juin 1955 avec la treizième Demi-Brigade de Légion Étrangère. Membre des compagnies méharistes sahariennes, il commande la sixième compagnie de Touggourt de 1959 à 1962. À son retour en France métropolitaine, le commandant Taurand est placé à la tête du Bataillon de Joinville de 1967 à 1969. En 1971, il termine sa carrière militaire au grade de lieutenant-colonel.

Engagé pour le sport

Retraité militaire, Robert Taurand consacre sa vie au monde sportif notamment le cyclisme et la marche à pied. D’abord secrétaire général des organisations sportives des journaux L’Équipe et Le Parisien, il est impliqué dans les grandes courses classiques dont il assume la responsabilité technique : tour de l’Avenir, tour de France féminin, tour de France.

Robert Taurand s’implique également pendant 30 ans dans les épreuves de marche à pied dont Paris-Strasbourg, devenue Paris-Colmar. Il est par ailleurs vice-président de la Fédération nationale des Joinvillais (FNJ) et du Comité français Pierre de Coubertin.

Président de l’USMG athlétisme, il crée, avec la complicité de Léon-Yves Bohain, de grands événements sportifs comme le semi-marathon et les foulées gabiniennes.

Le CROS Île-de-France adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Il était représenté par sa Présidente Evelyne Ciriegi et Michel Jomin membre du Bureau Exécutif.

2018-08-03T13:00:28+00:00

Espace Membres

Espace Ligues

ut amet, fringilla non felis sem, leo Aliquam neque.