Source IRDS et Humanitaria

L’IRDS accompagne l’association Humanitaria et le collectif national des pratiques et sports urbains (collectif freestyle) sur une étude d’impact des sports urbains sur les territoires français et notamment dans les Quartiers Prioritaires de la Ville, en partenariat avec le Ministère de la Ville (Agence Nationale de la Cohésion des Territoires), le Ministère chargé des Sports, et l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire (INJEP).

Contexte de l’étude

La pratique du sport urbain est un enjeu de santé publique, mais également d’éducation, d’insertion et de vivre ensemble. Les pratiques sportives urbaines  présentent de fortes potentialités sociales et éducatives notamment auprès des plus jeunes, telles que la découverte de l’autonomie, l’acquisition de compétences sociales et la capacité de négociation. Ces sports ont aussi un effet positif sur la mixité notamment dans la constitution d’équipes intégrant à la fois des femmes, des hommes et des personnes en situation de handicap.

Les QPV sont des territoires dans lesquels les habitants disposent de faibles revenus et dont cette politique vise à compenser les écarts de niveau de vie entre ces quartiers fragiles et le reste du territoire. Les habitants doivent faire face à des situations qui réduisent leur possibilité d’accès aux pratiques sportives comme le manque de moyens financiers, l’inadaptabilité de l’offre ou encore le manque d’équipements et d’installations. Ce sont pourtant dans ces mêmes zones que les sports urbains ont émergé et pris de l’ampleur, se fédérant autour de grands principes qui regroupent aujourd’hui une importante communauté qui ne cesse de s’agrandir.

Objectifs de l’étude

Cette étude vise à mieux connaître la nature et de la diversité des actions menées par les associations de sports urbains en lien avec la politique de la ville, à mieux connaître les publics impactés, et enfin à proposer des préconisations pour renforcer la place des associations dans l’écosystème de la politique de la ville et du sport.

Méthodologie de l’étude

Les associations ainsi que les pratiquants de sports émergents seront interrogés à travers des questionnaires précis. Ces questionnaires faciliteront la mutualisation des savoirs faire de chaque acteur et l’analyse de la diversité des actions déjà mises en place par tous les membres du réseau des associations de sports urbains qui prennent en compte les habitants des QPV. Des données sur le nombre de pratiquants non licenciés seront également étudiées. Ce travail sera l’occasion de montrer l’ascension fulgurante de ces pratiques, leur réelle notoriété et autrement dit, le poids qu’elles représentent aujourd’hui.

Questionnaire aux associations 

Ce questionnaire s’adresse à toute organisation (associations, entreprises privées, groupes informels) ou personne proposant la pratique des disciplines suivantes : foot freestyle, basket de rue, basket freestyle, danse hip-hop, breakdance, danse afro, double dutch, BMX freestyle, skate, roller freestyle, Streetworkout, tricks, parkour, art du déplacement. Les réponses sont traitées de manière confidentielle. 

Répondre au questionnaire