Le 17 mai, nous avons célébré la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie. L’occasion pour le CROS Île-de-France de rappeler ses engagements en faveur de l’inclusion des personnes LGBTQIA+ dans le domaine sportif et de vous inviter à participer à une formation sur le sujet le 14 juin.

Cette journée a pour but d’articuler actions et réflexions afin de lutter contre toutes les violences physiques, morales, symboliques, liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre² et de susciter, soutenir et coordonner toutes initiatives contribuant à l’égalité entre les citoyens en la matière. Dans le monde du sport les discriminations restent constantes : injures, harcèlements, outings forcés, rumeurs insidieuses, inégalités de traitement ou d’avancement de carrière, « plafonds de verre » inavoués.

Néanmoins, la violence et la discrimination contre les personnes LGBT n’ont pas leur place dans le sport en Europe. Conformément aux normes européennes relatives au sport adoptées au sein du Conseil de l’Europe (la Charte européenne du sport, révisée en 2011, et le Code d’éthique sportive, révisé en 2010), aucune discrimination ne sera tolérée au sein des activités sportives ni dans l’accès aux infrastructures sportives.

Dans cette dynamique, six sportifs français ont osé faire leur coming out dans le documentaire « Faut qu’on parle » diffusé sur Canal+. Que cela soit l’ex meneuse de l’équipe de France de basket Céline Dumerc, le nageur Jérémy Stravius, l’escrimeuse Astrid Guyart, le rugbyman Clamy-Edroux, le patineur artistique Kevin Aymoz ou la Judokate Amandine Buchard, tous ont fait part du soulagement qu’est celui de pouvoir être eux-même, totalement, de ne pas avoir à se cacher. Même s’il faut se sentir prêt. Astrid Guyart nous le rappelle, lorsqu’on parle d’orientation sexuelle, « on parle plutôt de belle chose, on parle d’amour ».

C’est dans cette volonté de renforcer l’inclusivité dans le sport que le CROS Île-de-France renouvelle son engagement pour cette cause, après avoir accordé son soutien aux Gay Games de 2018, en annonçant qu’il lance la nouvelle formation « Comment accueillir un public LGBT+ au sein de son club ». Cette intervention sera directement dispensée par la FSGL (Fédération Sportive Gaie et Lesbienne) et par le nouveau président de la commission Diversité Manuel Picaud. Le CROS sera ainsi présent au vernissage de l’exposition « Sport et Fierté » mais aussi au Tournoi international de Paris qui aura lieu du 3 au 4 juin prochain. Engagé pour développer le sport pour tous les publics, le CROS Île-de-France vous encourage à vous mobiliser et à participer à ces évènements et faire un pas de plus vers un sport partagé, pour le plaisir de toutes et de tous.

Découvrir le programme de la formation

1 : l’orientation sexuelle fait référence à l’attirance émotionnelle, physique et/ou sexuelle envers des individus du sexe opposé et/ou du même sexe

2 : l’identité de genre, renvoie à la perception de soi comme étant un homme ou une femme et au fait d’être reconnu socialement comme tel, quel que soit par ailleurs son sexe de naissance

Charlotte Noiré