Plus de 70 ans après la déclaration Schuman du 9 mai 1950, l’Union européenne célèbre aujourd’hui et comme chaque année, la Journée de l’Europe. Une journée symbolique que le CROS Île-de-France entend célébrer et mettre à l’honneur, tant le sport est intimement lié aux enjeux de l’Union européenne. Une journée qui cette année est particulièrement marquée par les événements tragiques qui se déroulent actuellement en Ukraine. 

Qu’est-ce que la Journée de l’Europe ?

La Journée de l’Europe est célébrée le 9 mai dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date fondatrice que fût le 9 mai 1950. Robert Schuman a présenté ce jour-là sa proposition relative à une organisation de l’Europe, la « déclaration Schuman », considérée comme l’acte de naissance de l’Union européenne.

Cette journée est symbole de l’UE depuis 1985 au même titre que le drapeau, l’hymne (l’Ôde à la joie de Beethoven), la monnaie unique ou encore la devise « Unis dans la diversité ». Lors de cette journée, toutes les écoles d’Europe sont invitées à fêter l’Europe : enseignement, expositions et classes aux couleurs européennes. Les écoles, établissements scolaires et tout autre organisme sont encouragés à s’inscrire dans cette dynamique pour sensibiliser les élèves à l’histoire européenne, ses institutions, ses enjeux, ses richesses culturelles, sa diversité linguistique ainsi que les opportunités sociales et économiques qu’elle offre à ses ressortissants.

Le sport, une compétence récente de l’UE

« L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait » indiquait Robert Schuman il y a 72 ans. Et certaines des « réalisations concrètes » sont aujourd’hui sportives.

Le sport est un formidable outil en termes de politique éducative, sociale mais également économique. Le parcours fût sinueux pour sa reconnaissance par l’Union européenne mais c’est par l’adoption du traité de Lisbonne en 2009, notamment grâce aux articles 6 et 165, que le sport rentre officiellement dans le champ de compétence de l’UE. Celle-ci dispose depuis ce jour « d’une compétence pour mener des actions, appuyer, coordonner ou compléter l’action des États membres ». L’action de l’Union doit ainsi « viser à développer la dimension européenne du sport, en promouvant l’équité et l’ouverture dans les compétitions sportives et la coopération entre les organismes responsables du sport, ainsi qu’en protégeant l’intégrité physique et morale des sportifs, notamment des plus jeunes d’entre eux ». En 2011, du fait des dimensions sociétales, économiques et organisationnelles du sport, l’UE a souhaité renforcer cette compétence en « développant la dimension européenne du sport ».

Comment cela se traduit concrètement ?

L’Union européenne accorde au sport une place de plus en plus grande et lui porte une attention qui ne cesse de croître, et ce, à plusieurs niveaux :

  • Par l’investissement de 34 millions d’euros dans le programme Erasmus+ permettant la promotion de « la mobilité à des fins d’éducation et de formation du personnel sportif, ainsi que la coopération, la qualité, l’inclusion, la créativité et l’innovation au niveau des organisations sportives et des politiques sportives ».
  • Par le financement de divers programmes favorisant l’inclusion sociale tels que le European Sport Inclusion Network (SPIN)  ou le projet Social Inclusion and Volunteering in Sports Clubs in Europe (SIVSCE)
  • Par le biais de la semaine européenne du sport qui a permis en 2020, malgré la pandémie, la mise en place de pas moins de 32 617 manifestations

Au niveau du Mouvement sportif, le CNOSF et son partenaire allemand, la Deutsche Sportjugend, soutiennent les échanges sportifs franco-allemands grâce à l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ). De fait, chaque année, plus de 200 rencontres sont organisées en France ou en Allemagne pour des stages d’entraînement en commun et des cours de langue franco-allemands avec activités sportives.

En savoir plus sur Erasmus+
En savoir plus sur le SPIN
En savoir plus sur le SIVSCE
En savoir plus sur l’OFAJ
En savoir plus sur la semaine européenne du sport

Le CROS Île-de-France au sein de l’UE

Pendant six mois, c’est la France qui est à la tête de la présidence du Conseil de l’Union Européenne (PFUE). L’occasion de créer, organiser, participer à des centaines d’évènements, conférences, ateliers artistiques, débats, films ou actions collectives partout sur le territoire afin que chaque citoyen puisse emporter, dans sa vie quotidienne, un bout d’Europe.

Au sein du CROS Île-de-France et dans le cadre de la PFUE, un atelier ludique autour de la transversalité entre l’UE et le sport a été créé et proposé à 200 jeunes présents sur l’événement Sport en’Semble qui s’est tenu les 26 et 27 avril à l’île de loisirs de Vaires-Torcy. Cet atelier a été construit en deux temps : tout d’abord, un jeu qui permet aux participants de se remémorer ou d’apprendre les pays et capitales des pays membres de l’Union Européenne et de l’Europe. Ensuite, un « kahoot » (questionnaire à choix multiples qui permet à plusieurs utilisateurs de jouer simultanément) mêlant connaissance de l’organisation de l’Union européenne, de ses symboles mais également du Mouvement Sportif et Olympique en son sein. Cet atelier peut ainsi être proposé dès maintenant à tous les établissements scolaires labellisés « Génération 2024 » tout comme aux jeunes des collectivités « Terre de Jeux 2024 ».

Également, en février 2022, le CROS Île-de-France était partenaire de la Semaine Olympique et Paralympique (SOP) franco-hellénique organisée par l’Institut Français de Grèce (IFG) et l’Académie Nationale Olympique (Ethnoa). Il proposait deux actions aux jeunes :

  • Une présentation sur l’Olympisme et le Paralympisme en français sous-titrée en grec et diffusée aux élèves tout au long de la semaine ;
  • Une intervention en visioconférence auprès des élèves de Paul-Antoine De Belval, escrimeur et ambassadeur officiel du CROS Île-de-France, le jeudi 3 février de 11h à 12h.

La commission « Europe » du CROS Île-de-France travaille aujourd’hui sur de nombreux projets afin de répondre aux enjeux européens par le sport : ceux de la diversité, de l’inclusion et de l’échange. Restez connectés !

Une journée de l’Europe pour l’Ukraine

Cette année, la journée de l’Europe est marquée par les événements tragiques qui se déroulent en Ukraine. Pourtant, elle devrait être synonyme de joie, de partage et de paix, tant elle a l’ambition de réunir le peuple européen autour de ces valeurs. Profitons-en, dès lors, pour repartager et réexprimer le soutien du CROS Île-de-France à l’Ukraine et au peuple ukrainien.

Charlotte Noiré et Célia Samson