Suite à la désignation de Paris comme ville hôte des Jeux de 2024 le ministère de l’Éducation nationale organise, chaque année, la Semaine olympique et paralympique (Sop) en partenariat avec le Ministère des Sports et le mouvement sportif français. L’édition 2021 a lieu du 1er au 6 février. Le CROS Île-de-France et les CDOS se sont pleinement investis dans l’événement même si la crise sanitaire les a contraints, bien malgré eux, à renoncer à de nombreuses actions.

Les élus du Cros Île-de-France ont donné le ton en accompagnant le relais de la flamme de la Semaine olympique et paralympique. Laquelle a transité, afin de les mettre en lumière, par différents sites franciliens qui seront le théâtre des Jeux de Paris 2024 (Stade France, Golf national, U Arena…). Par ailleurs, au CREPS Île-de-France, à Chatenay-Malabry, où étaient accueillis des élèves de la Région, le CROS les a conviés à effectuer des tests en matière de sport santé et à répondre à des quizzs portant sur la philosophie de l’olympisme et du paralympisme. Des sessions animées par les membres du CROS et destinées à acculturer ce public à ces enjeux cruciaux.

Voir l’album photo de la SOP 2021

Toujours pour promouvoir l’idéal olympique, en particulier le triptyque fondateur amitié-respect-excellence, le CDOS 75 avait choisi de projeter, dans les classes de sixième du Collège Collette Besson situé dans le XXe arrondissent de Paris, et auprès des CM2 de l’école de la Jussienne (IIe), le film « La couleur de la victoire », lequel retrace le parcours du sprinter noir américain Jesse Owens aux Jeux de Berlin, en 1936, alors que le nazisme avait déjà commencé à gangrener l’Allemagne. Les membres du CDOS ont introduit le film puis dirigé avec le corps enseignant les débats qui ont suivi la diffusion. Ils ont permis de libérer la parole en abordant des problématiques sociétales comme le racisme, le droit à la différence et la tolérance. Par ailleurs, les sixièmes du Collège Collette Besson ont planché sur le handicap avec la présence d’Yvan Wouandji, vice-champion paralympique de cécifoot en 2012. L’occasion pour les jeunes de s’essayer à la discipline qui se pratique avec un ballon à grelots.

« La couleur de la victoire » était également à l’honneur dans le Val-de-Marne où le CDOS 94 a été sollicité par le service des Sports de la Mairie de Villejuif pour monter, là encore, un ciné-débat. Il était destiné aux élèves de quatrième du Collège Karl Marx, labellisé Génération 2024, et en présence d’un invité de prestige en la personne de Grégory Baugé, néoretraité après avoir été médaillé olympique et mondial en cyclisme sur piste. Les échanges se sont avérés extrêmement fructueux tout comme ceux qui ont eu lieu dans le cadre de la manifestation montée par le CDOS avec la Mission de lutte contre le décrochage scolaire. Au Parc du Tremblay où avait été bâti un mini village olympique, il a été question d’initier une centaine de jeunes à diverses disciplines mais également de les familiariser au sport santé et à une bonne hygiène de vie. Avec, en toile de fond, la volonté de leur inculquer la nécessité de faire du sport non seulement pour leur mieux être mais également pour favoriser leur insertion sociale.

Le CDOS 91 s’est aussi rendu dans des établissements scolaires, en particulier à l’École élémentaire des Quatre coins, à Bures-sur Yvette, pour déployer l’exposition « Les Jeux Olympiques : en route vers Paris 2024 ! » et insister sur la notion de fair-play au moyen d’outils pédagogiques ludiques conçus en amont avec les enseignants. Idem au Collège Louise Weiss, à Nozay, où il s’est agi de vanter, auprès des classes de cinquième, l’actualité de l’olympisme et les principes fondamentaux qui le régissent. Enfin, le CDOS a fourni des outils pédagogiques à la Fédération française de cardiologie et à l’association Ateliers Santé, spécialisée dans le sport santé, lesquelles sont intervenues sur le sujet dans deux collèges et une école d’Étampes afin de rappeler l’obligation de s’adonner au sport dès l’enfance. Des courses en relais, des parcours d’habiletés et de coordination mais également des ateliers participatifs figuraient, en outre, au menu.

Dans le Val-d’Oise, le CDOS 95 a prêté au Lycée Paul Émile Victor d’Osny et au collège Nicolas Flamel de Pontoise les pièces constitutives de l’exposition sur l’olympisme ainsi que des quizzs. Les professeurs ont ensuite fait réfléchir leurs élèves sur ce sujet et sur la perspective que représente les Jeux de 2024.

En Seine-et-Marne, le CDOS 77 était présent lors de la journée programmée à la base de Vaires-sur-Marne à l’intention des collégiens de Vaires-sur-Marne et de Lognes. Ces derniers, en présence de Tony Estanguet, Président du COJOP, sont montés dans un aviron ou un canoë kayak et ont participé à des ateliers sur le sport et la santé organisés par l’Union nationale du sport scolaire (UNSS). Enfin, ils ont pu découvrir l’exposition sur l’olympisme en Seine-et-Marne, concoctée par le CDOS. Celle-ci a été déclinée en trois exemplaires, les deux autres ayant été installés respectivement dans un collège de Melun et au Collège La Boétie de Moissy-Cramayel où le Président du CDOS, Francis Huet, a assuré une sensibilisation au handicap.

Le CDOS 78 a également fourni les supports, sous forme de panneaux, d’une exposition similaire aux écoles primaires de Magny-les-Hameaux. Au programme de la présentation faite aux élèves, sous l’égide de la Mairie, les JOP dans leurs versions antique et moderne, les valeurs qu’ils véhiculent, le paralympisme et les sites yvelinois qui accueilleront les JOP de 2024.

De son côté, le CDOS 92 a fait cause commune avec l’USEP 92 (Union sportive de l’enseignement du premier degré), l’UNSS 92, le Conseil Départemental, la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSEN), et la Fédération Française de Hockey sur gazon au stade Yves du Manoir, à Colombes, où 250 élèves ont suivi divers ateliers. Par ailleurs, durant cette journée, de nombreuses opérations éducatives et citoyennes ont eu lieu. En l’occurrence, une discussion autour du film réalisé par le CDOS, intitulé « Pour vivre ensemble, soyons sport ! » et dont la finalité est d’intéresser les écoliers à la lutte contre les discriminations dans le sport. Sans compter une séquence de découverte et de transmission de l’histoire et des valeurs des Jeux Olympiques et Paralympiques via l’exposition itinérante « Les Jeux olympiques : en route vers Paris 2024 ! » agrémenté d’un quiz interactif. Quant au médecin du CDOS, le Docteur Jean-Marc Guérin, il était partie prenante de la plate-forme sport santé lancée à l’initiative du service des Sports de la ville de Nanterre, en collaboration avec la Maison sport santé de l’Office municipal d’éducation physique et des sports (OMEPS), à l’adresse des élèves du Lycée Joliot Curie. Le tout avec l’ambition de leur faire découvrir le sport sur ordonnance et l’évaluation de leurs capacités physiques.

En Seine-Saint-Denis, Bruno Giel, le Président du CDOS 93, s’est rendu au nouveau siège du Comité d’organisation des Jeux olympiques et Paralympiques (COJOP) à Saint-Denis, pour marquer l’ouverture de la SOP. Il a ensuite assisté, au Stade de France, à une course en relais de collégiens. Il a également visité l’école maternelle Émile Zola, à  Saint-Ouen, où a eu lieu une course aux bouchons mise en place par l’USEP. Enfin, il a assisté à une visioconférence à l’École des Boutours, à Rosny-sous-Bois, au cours de laquelle le sprinter paralympique Trésor Makunda, multiple médaillé paralympique, a raconté son parcours.

Alexandre Terrini