Cette rentrée 2021 est marquée par une évolution majeure lors des inscriptions en club, notamment pour les mineurs : la présentation d’un certificat médical n’est désormais plus obligatoire chaque année.

Depuis une loi de décembre 2020, le certificat de non-contre-indication à la pratique d’un sport n’est plus obligatoire annuellement pour les mineurs et certains adultes.

Un allègement des règles pour les enfants

Pour valider une première inscription dans un club affilié, un mineur doit désormais remplir un questionnaire de santé, sauf dans certains cas de figure.

Remplir le questionnaire

En effet, si l’enfant ou son parent a répondu pour lui « oui » à au moins une des questions posées sur le formulaire, alors un passage chez le médecin pour obtenir un certificat sera nécessaire.

De même, plusieurs sports et activités jugés « à contraintes particulières » imposent encore les certificats lors de l’inscription puis chaque année lors du renouvellement d’inscription. Consultez la liste à droite.

Si le club ou l’association n’est pas affilié à une fédération sportive, le règlement de la structure imposera ou non le certificat.

  • Alpinisme
  • Plongée subaquatique
  • Spéléologie
  • Certains sports pratiqués en compétition pour lesquels le combat peut prendre fin par K-O (boxe anglaise, kick boxing, savate, …)
  • Des sports comportant l’utilisation d’armes à feu ou à air comprimé (tir, ball-trap, biathlon)
  • D’autres sports pratiqués en compétition comportant l’utilisation de véhicules, à l’exception du modélisme automobile radioguidé (sport-auto, karting et motocyclisme)
  • D’autres sports encore aéronautiques pratiqués en compétition, à l’exception de l’aéromodélisme (voltige aérienne, vol à voile, vol libre, …)
  • Parachutisme
  • Rugby à XV, rugby à XIII et rugby à VII

Un cadre allégé pour les adultes également

Concernant les adultes, le certificat médical reste obligatoire à l’inscription, mais devra être ensuite présenté tous les trois ans. Les deux autres années, la personne devra compléter le même questionnaire, et se rendre chez le médecin en cas de réponse positive comme vu précédemment.

Les mêmes exceptions que pour les mineurs s’appliquent toutefois.

Afin d’accompagner au mieux les inscriptions, l’Etat a mis en place un questionnaire dédié pour savoir si un certificat est nécessaire.

Remplir le questionnaire

Thibault Cirier