Source Paris 2024

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 représentent une occasion unique de mettre le sport au service d’objectifs sociaux et environnementaux.

Pour atteindre ces objectifs, le Secrétariat d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports chargé de la Jeunesse et de l’Engagement, Paris 2024, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) ainsi que l’Agence du Service Civique ont l’ambition de faire bénéficier à 10 000 jeunes volontaires par an des missions labélisées « Génération 2024 », et ce dès septembre 2021.

Le Service Civique « Génération 2024 », c’est quoi ?

Le Service Civique a pour ambition de permettre à tous les jeunes qui le souhaitent, de 16 à 25 ans (et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), de s’engager au service d’une mission d’intérêt général. Il est ouvert à tous les jeunes sans condition de diplôme ni d’expérience préalable.

Les missions « Génération 2024 » ont pour objectif de contribuer à renforcer l’engagement citoyen, dans le domaine du sport et plus largement en faveur de l’héritage des Jeux.

Les volontaires en Service Civique sur ces missions d’intérêt général iront, par exemple, à la rencontre des publics éloignés de la pratique sportive pour leur faire découvrir les disciplines olympiques et paralympiques, notamment les nouveaux sports au programme des Jeux de Paris 2024.

Dans les associations et les clubs sportifs, les volontaires peuvent être amenés à promouvoir la pratique sportive féminine, à agir en faveur du développement durable dans le sport ou encore à participer à des projets en lien avec le « savoir rouler à vélo » ou le « savoir nager ». Dans les écoles et établissements scolaires, les jeunes en Service Civique pourront contribuer à l’obtention du label Génération 2024 ou à la mise en place des 30 minutes d’activité physique quotidienne, en soutien de l’équipe éducative. Dans les collectivités territoriales, notamment les collectivités Terre de Jeux 2024, leur engagement pourra se faire en faveur du sport pour tous ou encore de la promotion des valeurs olympiques et paralympiques.

Accueillir un Service Civique « Génération 2024 »

De nombreuses structures sont éligibles à l’accueil de jeunes en Service Civique « Génération 2024 » : les acteurs du mouvement sportif (clubs et associations sportives, fédérations et comités locaux, organisations sportives et organes déconcentrés), les écoles et établissements scolaires, les collectivités territoriales mais également les structures d’éducation populaire, les associations et l’ensemble des acteurs engagés dans le champ « Sport et société ».

Pour rappel, les missions des volontaires s’inscrivent dans un cadre bien distinct du fonctionnement dit courant et des activités jugées indispensables de l’organisation les accueillants. Par conséquent, leurs actions ne peuvent pas se substituer aux affaires menées par les permanents de la structure, et ne peuvent pas relever d’une profession réglementée (encadrement d’une pratique sportive par exemple).

Toutes les informations relatives à l’accueil d’un Service Civique et à la labélisation « Génération 2024 » des missions (éligibilité, avantages et procédure de labélisation) sont réunies dans le guide des Services Civiques « Génération 2024 ».

Découvrir le référentiel de missions
Découvrir le guide des missions

S’engager dans un service civique « Génération 2024 »

Devenir Service Civique « Génération 2024 », c’est devenir un ambassadeur de l’esprit olympique et paralympique, des valeurs civiques et citoyennes du sport. C’est également s’engager, entre 6 à 12 mois, en faveur de l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Pour tous les jeunes de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap, plusieurs axes de missions peuvent être proposés :

  • Participer à des actions d’éducation par le sport, qui promeuvent l’esprit olympique et paralympique et les valeurs civiques et citoyennes de la pratique sportive ;
  • Contribuer à des projets favorisant la découverte et l’accès aux pratiques sportives des publics éloignés de celles-ci, en allant à leur rencontre et en facilitant leur engagement dans ces pratiques ;
  • Apporter un soutien aux actions en faveur d’une pratique du sport excluant les incivilités, les violences et les comportements contraires à son esprit ;
  • Agir en faveur de l’égalité femme-homme dans le sport et de la promotion de la pratique féminine ;
  • Contribuer à la dimension sociale, solidaire et citoyenne du sport : participer à des actions utilisant le sport comme vecteur d’intégration et d’insertion pour toutes les catégories de population exposées à des facteurs d’exclusion ;
  • Mobiliser le sport comme vecteur d’éducation pour tous, en mettant par exemple en place des actions d’éducation populaire ou une aide à l’accompagnement scolaire des jeunes pratiquants ;
  • Contribuer à la prise en compte des enjeux environnementaux et à la transition écologique ;
  • Favoriser le développement du sport santé.
Trouver une mission