Source Région Île-de-France

Alors que les prochains Jeux d’été à l’horizon sont désormais ceux de Paris 2024, les athlètes franciliens ayant été médaillés à Tokyo 2020 ont reçu une distinction de la Région Île-de-France à son siège, à Saint-Ouen, ce 28 septembre 2021.

Les athlètes olympiques et paralympiques de l’équipe de France franciliens ayant participé aux Jeux de Tokyo étaient les invités prestigieux d’une soirée au cours de laquelle ils ont reçu, cette fois, une médaille d’honneur de la Région Île-de-France, ce 28 septembre 2021 au siège de celle-ci, à Saint-Ouen (93).

Véritables héros de l’été, ils étaient initialement 133 sportifs de la délégation française à porter haut les couleurs de l’Île-de-France cet été à Tokyo. Des athlètes franciliens, qui plus est, performants puisqu’ils ont remporté un total de 32 médailles. 

Derrière ce succès collectif, il y a autant de parcours, d’histoires et d’efforts qui, avec l’épreuve supplémentaire de la crise sanitaire, a rendu les victoires plus belles.

Retrouvez les athlètes médaillés

Les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo de nos Franciliens en chiffres

  • Jeux olympiques de Tokyo 2020 : 20 médailles franciliennes (6 en or, 6 en argent, 8 en bronze).
  • Jeux paralympiques 2020 : 12 médailles franciliennes (1 en or, 4 en argent, 7 en bronze).

Soit un total de 32 médailles remportées par nos athlètes olympiques et paralympiques d’Île-de-France cet été. Une superbe performance !

Un moment de partage et de célébration

Quelques témoignages d’athlètes recueillis à cette occasion :

« Même si c’était des Jeux particuliers, c’était mes premiers Jeux et c’était magique. Aujourd’hui, on pense à Paris 2024 et on espère aller chercher quelque chose d’encore plus beau qu’à Tokyo. »

Claire Bové, médaillée d'argent en deux de couple poids légers

« Pendant les Jeux, nous ne pouvions pas partager de moments avec nos proches. Alors chaque occasion comme celle de ce soir est un moyen de rattraper cela, de les remercier, et de partager avec eux cette médaille.« 

Trésor Makunda, médaillé de bronze sur le 400 m (T11), et Ambassadeur du sport de la Région Île-de-France

« C’est une saveur particulière. En plus, je n’étais pas prévue sur ces Jeux, alors je profite encore plus. C’est quelque chose de fort.« 

Althéa Laurin, médaillée de bronze en taekwondo

« C’est une fierté d’être ici et d’avoir gagné la médaille également pour la Région. Je suis à 100% Francilien alors, forcément, c’est quelque chose en plusLes prochains Jeux à la maison vont être grandioses !« 

Thomas Bouvais, médaillé de bronze en para tennis de table par équipe

Célébrer le mouvement sportif francilien

Cette soirée organisée en l’honneur du mouvement sportif francilien s’est déroulée en présence de :

  • Valérie Pécresse, présidente de la Région,
  • Patrick Karam, vice-président chargé des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, des loisirs, de la citoyenneté et politique de la ville, et de la vie associative,
  • Yasmina Camara, déléguée spéciale aux JOP,
  • Tony Estanguet, président de Paris 2024,
  • Brigitte Henriques, présidente du Comité national olympique et sportif français (CNSOF),
  • Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF).

Les drapeaux olympique et paralympique en tournée

La soirée a également été marquée par la présentation des drapeaux olympiques et paralympiques qui passent de ville hôte à ville hôte après chaque olympiade.

Symboles forts des prochains Jeux, ces drapeaux ramenés du Japon sillonneront la France jusqu’aux Jeux de 2024 avec des événements réguliers partout sur le territoire.

En tout, la première étape de la « Tournée des drapeaux » traversera 20 départements et 10 régions, parcourra plus de 10.000 km et s’arrêtera dans une trentaine de villes entre septembre et mi-octobre 2021.

Le compte à rebours vers les Jeux de 2024 est enclenché

Après les Jeux de Tokyo, en route vers Paris 2024, qui sera la fête du sport français et du sport francilien.

La Région Île-de-France finance aussi Paris 2024 à hauteur de plus de 220 millions d’euros. Ces fonds sont notamment destinés à la construction d’infrastructures réutilisables par la suite par les sportifs amateurs. Et d’autres qui seront transformées en logements. Des investissements qui font de la Région Île-de-France le 2e financeur public après l’État des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.