Comité Régional Olympique et Sportif Île de France

Lettre ouverte à Madame la Ministre des Sports

Gentilly, le 12 octobre 2018

Madame la Ministre,

A la veille de l’examen du budget de votre Ministère par l’Assemblée Nationale, le CROS Île-de-France, réuni en Conseil d’Administration le 4 Septembre 2018, exprime avec le CNOSF ses fortes inquiétudes et vous demande de soutenir le développement de la pratique sportive dans les territoires à hauteur des défis sociaux et sportifs, relevés au quotidien par le mouvement sportif.

Plus de 19 000 clubs franciliens œuvrent dans le domaine du sport et se sont fortement mobilisés aux côtés du CNOSF, du Ministère des Sports et des collectivités pour obtenir les Jeux Olympiques et Paralympiques. Le succès de la candidature dans notre Région a été obtenu grâce à la mobilisation et l’esprit d’équipe du mouvement sportif (athlètes et bénévoles), des collectivités et de l’État.

C’est au sein des clubs que vous trouverez les bénévoles qui feront le succès de Paris 2024. Si rien n’est fait aujourd’hui, leur nombre baissera de 25 % dans 6 ans, et compromet l’organisation des Jeux.

La baisse des dotations, CNDS et emplois, a déjà entraîné une chute du nombre de bénévoles et a provoqué la disparition de 3.5 % des clubs sportifs entre 2016 et  2017. Tous ces clubs étaient motivés à l’idée de pouvoir accompagner Paris 2024. Des milliers d’autres clubs ne survivront pas au coup de rabot budgétaire.

Cette politique à court terme ébranle aujourd’hui l’engagement des bénévoles qui font rempart à la montée des inégalités territoriales et sociales, qui pallient l’insuffisance ou la vétusté des équipements, qui détectent et forment les jeunes champions de demain dont ceux de Paris 2024.
L’État abandonne donc le dernier bastion où le mouvement sportif est présent là où tant d’autres renoncent à se battre pour des valeurs éducatives et de cohésion sociale.

La nation sportive de demain se fera avec des clubs au contact du terrain qui peuvent fournir des prestations adaptées aux attentes des licenciés à des conditions financières accessibles au plus grand nombre.

Chacun se reconnaissant dans les valeurs du Sport, Madame la Ministre, nous savons que nos arguments font l’objet d’un consensus national, toutes sensibilités politiques confondues. L’ensemble du mouvement sportif compte sur vous pour que le Gouvernement donne une suite favorable aux amendements qui seront sûrement faits par les parlementaires au bénéfice de la pratique sportive. Madame la Ministre, aidez-le mouvement sportif et ensemble sauvons le « sport pour tous ».

Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération,

Evelyne Ciriegi
Présidente du CROS Île-de-France

Télécharger la lettre ouverte

2018-10-12T13:49:36+00:00

Espace Membres

Espace Ligues

sed porta. dolor leo commodo ultricies mattis